Document sans nom

Les avenants de revalorisation du point et des grilles indiciaires de la CCN 66 sont agréés - Augmentation du point à 3,77€

Par arrêté du 8 février publié ce 17 février au Journal officiel, deux accords de travail relatifs à la convention collective du 15 mars 1966, dite CCN 66 et concernant tout particulièrement la politique salariale ont été agréés. Naturellement "sous réserve de l’application des dispositions législatives ou règlementaire en vigueur".

L’avenant no 341 fixe la mise en place de nouvelles grilles indiciaires au 1er janvier 2018 et le no 340 augmente la valeur du point d’un centime d’euro (€). Les accords, signés sur le fil, ont obtenu leur agrément une semaine à peine avant la conférence salariale 2018, juste à temps pour que l’enveloppe accordée en 2017 — pour faire évoluer la situation des salariés de la CCN 66 — ne passe pas aux oubliettes. Signés par la CFDT et Nexem, ces avenants agréés se présentent comme des petites victoires. Le no 340 permet de faire passer le point de 3,76 € à 3,77 € au 1er février 2017. 

Depuis quelques semaines, la validation des deux accords par la commission nationale d’agrément (CNA) avait fait espérer aux signataires qu’un agrément interviendrait prochainement. Le Gouvernement a en effet pour habitude de suivre l’avis de la CNA. Mais les différents protagonistes préféraient attendre l’officialisation de la nouvelle au regard des précédentes déceptions.

Fin novembre dernier, leur proposition d’avenant no 339 a en effet été retoquée par le Gouvernement. L’accord signé déjà uniquement par la CFDT et Nexem suggérait aussi une revalorisation du point à un centime d’euro, avec effet rétroactif fixé au 1er août 2017, ce qui aurait entraîné un effet report sur l’année suivante, estimé alors trop important (lire notre article). De plus, il proposait de faire évoluer les coefficients de salaire dont le montant est immergé sous la montant du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). Ces propositions n’ont pas été abandonnées. Mais elles ont été isolées dans un avenant spécifique (soit le no 341). Plus en détail, il porte sur les bas salaires comme par exemple ceux des agents de bureau, des assistants d’animation, des agents administratifs ou encore des ouvriers qualifiés.

Source Hospimedia

Pour télécharger l’avenant 340 :

PDF - 40.8 ko

Pour télécharger l’avenant 341 :

PDF - 111.5 ko