Extension des 183 € dans la BASSMS : LA VÉRITÉ SUR QUI FAIT QUOI !

Extension des 183 € dans la BASSMS - JUIN 2022
LA VÉRITÉ
SUR QUI FAIT QUOI !

Les négociations sont compliquées avec les employeurs, mais c’est sans compter sur les autres organisations syndicales !
Leurs oppositions systématiques aux accords peuvent priver des milliers de salarié·es d’avancées et de droits !

Ce que la CFDT a signé

Accord du 16 novembre 2021 :
• 183 € pour TOU·TES les soignant·es
du secteur handicap et pour
TOU·TES au 1er novembre 2021

Accord du 2 mai 2022 :
• 183 € pour TOU·TES les autres
soignant·es et TOUTE la filière socio- éducative (y compris maîtresses de maison, veilleurs de nuit, faisant- fonction), et pour TOU·TES au 1er avril 2022

Proposition d’accord CFDT :
• Depuis juin 2021, négociation d’un nouveau système de classification et rémunération avec augmentation
générale des salaires (filières admi- nistrative et logistique comprises)

Augmentation pour tou·tes (garantie de droit)

Près de 1,8 milliard d’euros est prévu pour augmenter
les salaires des professionnel·les. La responsabilité des syndicats c’est aussi de travailler à mettre en place les accords pour que les sommes arrivent sur les feuiles de paie !

Qui s’engage pour chacun ? Qui agit pour tous ?
La CFDT !

Ce que vous proposent CGT, SUD et FO…

L’opposition de principe CGT, FO, SUD aux accords, peut aboutir à :
• Les augmentations sont accordées aux salarié·es uniquement si
le financement est perçu par l’employeur
• L’employeur et le financeur décident qui est éligible, sans possibilité de recours
• Aucune garantie juridique, et faible poids face à l’État qui doit agréer les accords pour les rendre applicables
• 250 000 salarié·es non couverts par une convention collective sont exclu·es si les négociations ne se concluent pas par un accord au niveau de la branche

Blocage des négociations
par CGT, FO, SUD et les employeurs !

Augmentation
pour quelques-un·es
(au bon vouloir de l’employeur et du financeur)

Le progrès social : C’EST NOUS !

Pour télécharger le tract :

PDF - 468.1 ko