Mouvement du 7 décembre : pourquoi la CFDT ne sera pas dans la rue !

Journée du 7 décembre 2021 : Pourquoi la CFDT ne sera pas dans la rue !

Certains d’entre vous peuvent légitimement se poser la question de notre positionnement quant à la mobilisation du 7 décembre pour l’extension du #SEGUR à l’ensemble des salariés de notre champ. Il nous semble important de vous livrer quelques éléments de réflexion :
- la CFDT a été la 1ère organisation à appeler à une mobilisation et ce dès le 14 octobre 2021. Nous avions alors proposé la date du 30 novembre pour que cette mobilisation ait lieu AVANT les assises des départements de France qui s’est achevée ce vendredi 3 décembre (les départements financent le social et le médico-social)
- notre mobilisation nous a permis de rencontrer les Présidents de conseils départementaux pour leur faire entendre nos exigences sur l’extension du Ségur au profit de l’ensemble des salariés de notre champ. Nous avons reçu des engagements forts en ce sens.
- La journée du 7 décembre est à l’initiative d’organisations syndicales qui ont soit refusé de participer aux négociations sur le SEGUR (SUD), laissant les autres aller au charbon, soit rejeté l’accord proposé, l’estimant insuffisant (CGT) ; ces organisations n’ont d’ailleurs eu de cesse de dire tout le mal qu’elles en pensaient.
- Dès lors, il est inconcevable pour la CFDT qui a signé cet accord, qui travaille depuis sans relâche pour le faire étendre à l’ensemble des professionnels du champ, de s’afficher aux côtés d’organisations qui ne voulaient pas du SEGUR mais qui n’ont aujourd’hui aucun scrupule à en demander le bénéfice pour tous.
- Pour ce qui est des collectifs, les salariés doivent bien prendre conscience qu’ils ne sont pas représentatifs et qu’ils ne participent donc jamais aux négociations. Leur « action » se limitera donc à animer la contestation sans à aucun moment pouvoir agir pour faire aboutir les revendications.
- Ce mouvement du 7 décembre n’est clairement pas le nôtre. La CFDT a pris ses responsabilités dès le 13 juillet 2020 en signant l’accord SEGUR. Elle continue d’agir au quotidien, dans les groupes de travail du suivi de l’accord, pour apporter du concret aux salariés.

Se complaire dans la contestation sans jamais s’engager n’est pas dans notre ADN. La CFDT sait ce qu’elle a, par sa signature, apporté aux salariés dans le cadre du SEGUR. Elle peut le prouver. Tout le monde ne peut pas en dire autant, loin de là. Dans la stratégie du TOUT OU RIEN défendue par certains, c’est toujours le RIEN qui l’emporte. Tout le reste n’est qu’agitation stérile. #EtNous

Pour télécharger le tract :

PDF - 521.2 ko