CH Abbeville : Et la crise, c’est la faute à qui ?

… Et la crise, c’est la faute à qui ?


La CFDT vous informe que le passage en force de notre direction est loin d’être la fin de notre combat collectif... Nous allons résister.

La gestion irresponsable de notre établissement sera mise en lumière.

Notre directeur ne disposait ni des compétences nécessaires, ni de l’appui de services financiers suffisamment formés et préparés pour mener à bien le projet de modernisation de notre établissement.

Face à la surdité ambiante, nous allons tenter d’ouvrir le débat avec le Ministère, l’ARS, alerter le COPERMO (comité interministériel de la performance et de l’offre de soin)... Informer le Canard enchaîné, Fakir et la presse locale afin de faire entendre le montage financier imprudent, irresponsable et désastreux du projet de modernisation de notre établissement conduisant à cette nouvelle organisation du temps de travail.

Les méthodes employées par la direction sont basées sur une communication mensongère.

Réponse du directeur à la Chambre Régionale des comptes en date du 13 juillet 2011 :

Il est évident que le plan de réorganisation du temps de travail en 7h30 dès 2011 était en lien direct pour répondre aux charges de cet emprunt toxique.

Le déficit annuel de notre établissement est annoncé à 2M€ cette année alors qu’il s’est équilibré à environ 600 000€ pendant des années... Une progression de 333% !!!

Le directeur veut nous faire croire que nous sommes responsables des difficultés de trésorerie que connaît notre établissement du fait de notre masse salariale, de nos RTT...

Qu’en est-il de son irresponsabilité managériale ?

Le 21 Avril 2004, « La Chambre Régionale des comptes observe que le centre hospitalier d’Abbeville est structurellement sous doté, par rapport aux autres centres hospitaliers Picards, la sous dotation pouvant être estimée entre 9,4M€ et 10,4M€. La sous dotation des services de médecine, chirurgie et obstétrique du centre hospitalier d’Abbeville peut être estimée à 180 Equivalents Temps Plein (ETP) environ… La Chambre constate que le centre hospitalier d’Abbeville, compte tenu de son activité, est le moins bien doté de la région sur les plans budgétaire et humain. »

Où est la logique de la suppression de postes dans ce contexte ?

Les effets combinés de cette dette toxique à une mauvaise appréhension de la T2A (tarification à l’activité) en 2005 donc des recettes, ne seraient-ils pas à l’origine du problème qui asphyxie notre trésorerie ?

Les 7h12 pour les services cliniques masquent depuis le début les 12h00 !

La lecture du cycle de travail en 7h12 proposée par la direction conduit bon nombre de personnels soignants vers une organisation des soins en 12h00. Cette tangente sera suivie avec la plus grande attention aux instances par les organisations syndicales.

Cette logique d’organisation du travail n’est pas clinique, elle est économique et traduit ce que sont devenus les services de soins aux yeux de nos dirigeants.

L’engouement et l’euphorie de ce type d’organisation risque fort de faire place à une profonde désillusion des équipes de soins car c’est sans compter sur le cruel principe de réalité du sous-effectif chronique que va mettre en place notre direction et l’absentéisme.

Si vous vous sentez impliqués dans ce combat afin de préserver vos emplois, votre qualité de vie personnelle et professionnelle... Mais surtout préserver et développer la qualité et la sécurité des soins... Contactez-nous, rejoignez-nous et faisons ensemble de cette lutte un enjeu majeur de santé publique.

CFDT CH ABBEVILLE poste 5738
Novembre 2016